Blind test Colas

Qui n’a jamais dit qu’il pouvait faire la différence entre les différentes marques de colas ? Mais par contre qui a essayé de se faire un blind test sur plusieurs sortes de colas ???
Et bien ca y est, pour ma part c’est fait ! Lors d’une soirée entre amis, je me suis servis d’eux comme cobayes et leur ai fait tester a l’aveugle différents échantillons de sodas gout cola. Je me suis bien entendu prêté au jeu aussi, j’ai réalisé une étude pseudo scientifique qui vous donnera un aperçu de ce que donne un blind test de ce genre. Il en ressort une chose surtout : je ne suis pas foutu de faire la différence entre PEPSI et COCA.
Pour les échantillons nous avions à notre disposition 10 types différents de sodas, de 3 marques différentes (COCA, PEPSI et une marque distributeur bas prix). Nous avons noté sur 5 points les catégories suivantes : couleur, gout, sucre, bulles, plaisir. Toutes les notes données l’ont été de façon totalement subjectives, c’est un test de goût à la base, et donc ce ne sont que des avis et pas des faits que j’ai demandé.
Voila les résultats classés du moins apprécié au plus apprécié :
 
 

Marque Gout Couleur Gout Sucre Bulles Plaisir Reconnu
7 Marque distributeur Light 3,5 1,25 1,75 2,25 1,25 2
9 Coca Light 2,75 2,25 1,75 2,5 1,5 0
6 Pepsi Max 3,5 2,75 3 3,25 1,75 0
4 Coca Light sans
caféine
3,25 2,5 2,75 3 2,25 0
5 Marque distributeur Normal 2,25 2 3 2,75 2,25 1
3 Coca Zero 2,25 2,5 3,25 2,5 2,5 0
2 Pepsi Normal 3 2,25 2,25 2,75 2,5 0
10 Marque distributeur Sans caféine 3,25 2,75 3,75 2,5 2,75 0
1 Coca Sans caféine 3,75 3,75 3,5 3 3,25 0
8 Coca Normal 3 3,25 3,5 2,5 3,5 1

On peut remarquer aussi que :
– le plus reconnu est le colas de marque distributeur « light »
– le plus apprécié semble être le coca « normal »
– les moins appréciés sont ceux qui sont en mode « light » ou sans sucre …
– apparemment la caféine joue pas des masses sur le gout …
Bon après c’est une étude sur 4 personnes et c’est subjectif hein ^^
Par contre ce qu’on voit c’est que mis à coté les uns des autres, tous ces sodas ont l’air de se ressembler et si on les enchaine ont voit pas trop la différence …

Happy Level Up Nolife

Nolife a 4 ans …

Déjà joyeux anniversaire, ou comme on dit par chez moi « GG pour le level up » 😉
Pour ceux qui ne le savent pas, Nolife, est une chaine de télévision ADSL qui traite de musique (japonaise et indé principalement), de jeux vidéos (et bien mieux que d’autres chaines qui font ca !), de mangas, animes, et de culture japonaise. Bref, le paradis du paf pour tous ceux qui ont pu atterir sur mon blog … ^^
A l’occasion de leur 4eme anniversaire ils ont demandé aux téléspectateurs motivés de tourner des « vidéos de vous », et bien cette année j’ai fait la mienne, une parodie de l’émission « Chez Marcus » en remplacant l’excellent Marcus par moi en cosplay de Gladys de la « Flander’s company » … le tout en testant le jeu « Dora l’exploratrice »
Pour la déco pas mal de mes collegues m’ont aidé en piquant des accessoires à leurs enfants, nous avons complètement refait la déco de notre appart c’etait affreux ! Je tiens surtout à remercier Mélody pour son aide au cadre, et à ma petite femme Carine pour avoir supporté la déco et « as-tu vu chippeur » …
Bref, voila le carnage …


Nouveau membre d'honneur

L’association MO5.COM a le grand plaisir de vous annoncer qu’Éric Chahi, créateur d’Another World, vient de rejoindre l’association en tant que membre d’honneur. Il participera également au Comité de soutien pour le Musée National des Jeux Vidéo.
Il considère notre initiative comme nécessaire et bienvenue, et nous offre son soutien en acceptant de devenir membre d’honneur de l’association. Nul doute que l’appui d’une telle personnalité du monde du jeu vidéo nous aidera à nous faire connaître et à nous développer.
Adolescent, Éric Chahi crée ses premiers jeux dès 1983 sur Oric Atmos et Amstrad pour le compte de Loriciels. Il poursuit sa carrière sur Atari ST et Amiga avec Jeanne d’Arc et Voyage au centre de la Terre, édités par Chip. Il quitte ensuite la société en 1989 pour rejoindre Paul Cuisset chez Delphine Software, où il réalise les graphismes des Voyageurs du Temps. C’est en 1991 qu’Éric Chahi devient célèbre, développant quasiment seul Another World. Le jeu fait également date pour son utilisation révolutionnaire des graphismes vectoriels, inspirés par la technique de rotoscopie utilisée par Jordan Mechner pour Karateka. Il faudra six ans à Éric Chahi pour achever son projet suivant, Heart of Darkness. Après ce développement difficile, il quitte le milieu du jeu vidéo pour étudier la nature et notamment les volcans. Après avoir sorti une version HD d’Another World en 2006, il fait son retour et parvient à concilier ses deux passions avec From Dust, un God Game réalisé chez Ubisoft Montpellier et prévu pour 2011.

Another World (Amiga/Atari ST/PC/etc., 1991)

Heart of Darkness (PC/Playstation, 1998)

From Dust (PC/Xbox 360/PS3, 2011)

Et vous, pourquoi ne pas devenir vous aussi membre de MO5.COM ?
 

Ces émissions télé qui me manquent

Il fut un temps ou la télé a été la nounou de pas mal des grands enfants d’aujourd’hui, et en bon vieux que je suis j’ai envie de dire que « c’était mieux avant » … Je ne sais pas pourquoi, j’ai eu un flash, une vision du passé qui m’a rappelé quelques formats courts que nous avions à l’antenne et qui étaient soient des petits bijoux d’information soit de grands moments de délire …
Je ne parle pas du « club dorothée », ni de « salut les musclés » et encore moins de « pas de pitié pour les croissants » mais quelques petites émissions tombées dans l’oubli pour la plupart.
La première qui m’avait complètement scotché au poste est « CYBERFLASH », la plastique (bien que numérique) de la présentatrice n’y était évidemment pour rien … Non en fait c’était le fait d’avoir une émission quotidienne qui traite de la cyber culture que je trouvais génial. C’était pas long, 5 a 7 minutes, mais franchement je restais bien collé devant le petit écran et fallait pas me dire de ranger ma chambre a ce moment la …
La deuxième émission qui a fait mon bonheur c’était Micro Kid’s animée par Jean-Michel Blottière de 1991 à 1997 (ou plutot de 91 à 95 et 95 à 97) vu que le format a changé entre temps … Le truc génial dans cette émission c’était l’actu du jeu vidéo bien évidemment, mais aussi les tournois organisés … un intervilles numérique ! Bon ok, j’en rajoute, c’était mou et pas très fun mais moi j’aimais bien … Mais le truc le plus fun c’est que l’équipe de Micro Kid’s accordait une belle part aux fanzines et je dois avouer qu’à l’époque c’est ce qui m’avait donné l’envie d’en faire un (avec des potes du collège), et même que JMB en a parlé et l’a fait voir pendant un Micro Kid’s … j’y croyais pas, pour moi c’était le rêve …
Sinon facteur commun aux deux émissions, et c’est peut-etre ca qui a fait la qualité des deux … qui sait ? Un certain Marc Lacombe était chroniqueur sur les deux émissions … (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Lacombe )Coïncidence ??? Moi je crois pas, et je vais aller voir un Chez Marcus pour vérifier …
Les images sont extraites du site : http://www.abandonware-videos.org/ je vous conseille fortement d’aller voir ce petit bijou …

Moment de retro bonheur

Hier petite journée au local de l’asso … pas grand chose de très productif pour moi … meubles très lourds donc Clem très inutile …
J’ai juste profité d’une bonne ambiance et je me suis fait quelques photos souvenirs …
Mais le plus beau moment c’est celui ou j’ai revu « en vrai » mon premier ordinateur, celui sur lequel j’ai appris à programmer, un bon vieux crocodile … J’ai nommé l’Amstrad CPC6128. J’ai commencé le jeu video (autre que les cristaux liquides) avec cet ordinateur : un ordinateur personnel couleur (Color Personal Computer), 128Ko de mémoire, un lecteur disquette et des jeux de malades. A l’epoque je jouais sur des jeux comme Arkanoid, Bomb Jack, SRAM, le manoir de mortevielle, Barbarian, …
Bref, je vais brancher ca sur une vga box et zou je ressors les vieux jeux !
Le truc de drole c’est de se ballades dans le RER et d’entre dire « waouh msieur il a l’air vachement vieux votre clavier ! » et moi de répondre « heu … en fait c’est pas un cmlavier c’est un ordinateur et ton téléphone portable doit avoir 10 fois plus de mémoire que mon ordi » … « et non petit il n’y a pas de lecteur DVD dans mon ordi ! » …

Première vraie journée à MO5


Samedi 15/01/2001,
Ma première vraie journée de taf à l’association MO5. Comme d’habitude un accueil formidable de mon nouveau pote Hervé, et de son fils. But du jeu de la journée : RANGER … Ce qui est bien avec les grands comme moi c’est qu’on peut ranger les précieusetés de l’assoc en hauteur. J’avais une grosse crainte c’est d’être inutile à cause de mon handicap au bras, et ben en fait ca a été le contraire … Je trouve que je m’en suis pas trop mal sorti : j’ai pas gêné c’est déjà ca ! lol
On a mangé dans un ptit resto viet assez sympa et j’ai pu rencontrer le président de l’assoc. Ma première impression : un mec super … en plus il a pas l’air d’apprécier une personne que je peux pas blairer alors ca fait du bien ! lol
Je suis super content de cette journée pour deux raisons :
– je serai sur le stand de MO5 pour la japan expo
– j’ai pas eu plus mal au bras que d’habitude après une journée plus éprouvante que d’habitude pour moi ^^

MO5

Je suis très content car mon adhésion à l’association MO5 vient d’être validée, j’espère pouvoir les aider à sauver le patrimoine numérique et à contribuer à mon modeste niveau au but ultime de musée national du Jeu video. Pour ceux qui ne la connaissent pas, voila une présentation de l’association :
Presentation
M05.COM est une association type loi 1901 dédiée a la préservation et la diffusion au public du patrimoine nurnerique.
L’histoire de l’association a commencé avec la création en 1996 d’un site internet, qui est devenu très rapidement fédérateur dans les communautés : M05.COM. Elle a depuis intensitié ses activités d’années en années. Dès sa creation elle a réuni des membres aux profils très divers: collectionneurs, conservateurs du patrimoine, journalistes, specialises, passionnes, inqenieurs, enseignants, chercheurs, lyceens, etudiants, jeunes de tous horizons.
Grâce à ces équipes, elle peut desormais organiser presque chaque week-end des évènements ou des expositions. A travers eux, elle participe aussi a diverses publications et apporte ses connaissances et son experience aux institutions patrimoniales nationales qui s’intéressent à ce sujet.
L’objectif : un musee national des jeux video
L’association prepare un projet de Musee National des JeuxVideo pour retracer I’histoire de cette revolution technologique commences a la fin des annees 1970 et presenter la recherche contemporaine autour des pratiques liees aux cultures numeriques. Ce rnusee montrera comment l’arrivee des ordinateurs, des jeux video et d’lnternet a pu changer la vie quotidienne de nos contemporains et comment elle a fait emerqer de nouvelles pratiques culturelles et artistiques.
Ce projet est tonde sur la notion d’interactivite, en exposant du rnaterielfonctionnel et mis adisposition du public. Cela implique de disposer d’importantes collections et d’un savoir faire permettant de les maintenir en fonctionnement ou de proposer au public des fac-simile permettant de decouvrir les objets par I’usage. Dans ce but, M05.COM travaille a I’inventaire, la conservation preventive et la restauration de ses collections.
M05.COM, suivant les recommandations de la direction des rnusees de France travaille aussi ala redaction d’un « projet scientifique et culturel » pour ce musee qui presenters les grands axes de la politique culturelle et de la politique des publics.
Les collections
M05.COM a reuni la plus importante collection en Europe sur le theme. Ses points forts sont I’histoire des jeux video et de la micro-informatique ludique. Elle comprend aussi bien des consoles de salon, des ordinateurs que des bornes d’arcade, des bornes de demonstration d’epoque, des magazines anciens, de la documentation, des objets publicitaires et bien sur un grand nombre de
jeux pour chaque machine.
L’association propose au grand public de trouver de nombreuses informations techniques ou historiques ainsi que de nombreux visuels de sa collection sur son site Internet. Initialement construit comme une grande base de donnees, ce site est aujourd’hui devenu un espace d’echanqe entre les passionnes et compte plus de 260 000 visites par mois.
Les expositions
Presenter, partager et diffuser le patrimoine nurnerique aupres du public est une priorite de I’association. Elle organise ou participe ade nombreuses expositions et evenernents, 11 s’agit tout aussi bien d’expositions historiques et chronologiques que d’expositions thematiques, Elles sont construites autour de deux axes. Tout d’abord un axe pedaqogique, chaque objet expose ou theme aborde est
accornpaqne d’un cartel explicatif. Mais ces expositions sont egalement interactives et ludiques. Le public est invite a manipuler differents jeux et machines, permettant ainsi une approche sensible et sensitive de ce patrimoine.
L’association M05.COM a realise des expositions en partenariat avec divers grands acteurs culturels comme la Cite des sciences de la Villette ou le muses des Arts Decoratifs, Elle est aussi partenaire de la Blbliotheque Nationale de France et participe a I’enrichissement de collections de son departernent Multimedia. M05.COM participe egalement a tous les grands salons du jeu video
en Europe, en presentant une selection de jeux et machines retro, Aujourd’hui, I’association s’appuyant sur des partenariats de plus en plus nombreux, inaugure ses premiers espaces d’exposition permanente.

ARTE

No kid but geek

Une équipe de télé est venue chez nous pour nous demander pourquoi on voulait pas d’enfant, apres être restée plus de 3h la journaliste a fait un montage final de 2 minutes … Que dire de plus, elle n’a pas trahi la vérité mais sans la globalité c’est pas vraiment super fidèle … mais bon les contraintes de la télé …

Fan Club

Aussi bizarre que ca puisse parraitre j’ai un fan club …
Je m’y attendais vraiment pas, et c’est rigolo et touchant. J’ai failli ne pas aller à la japan expo cette année parce que j’ai toujours mon gros problème avec la foule … et 180 000 personnes je crois qu’on peut appeler ca « de la foule » …
Le concours de cosplay organisé par la Flander’s me tentait vraiment, tellement que je me suis inscrit, pour voir … les encouragements de Ruddy ont fait que j’avais presque plus le choix et que donc je suis allé à la Japan expo, mais seulement sur le stand Kaze et seulement pour le concours de cosplay ^^’
Bref, voila comment je me suis retrouvé déguisé en Gladys (merci tite soeur pour les couettes) … et à ma grande surprise le cosplay était plutot reussi et très apprécié, tellement que j’ai même mon groupe de fans sur Facebook, c’est rigolo, et très gentil de leur part, adorable même, du coup bah moi je suis doublement content d’avoir été à cette Japan Expo 2010 …
Bises à tous
Lien vers le groupe FaceBook